Vos questions 2018-02-14T14:34:09+00:00

Cette page est faite pour amener des réponses simples aux questions qui reviennent fréquemment en consultation.
Vous avez aussi la possibilité de poser vos questions, en cliquant sur le lien ci-dessous.
Elles seront ensuite publiées avec leur réponse et participeront ainsi à l’évolution de cette page.

 Le corps humain a par principe, la capacité à se maintenir en bonne santé. Parfois il se peut qu’il ait besoin d’aide, d’où la présence de professionnels de la santé. Si vous avez des questions, vous pouvez contacter votre ostéopathe et lui demander conseil. Il est là pour vous orienter, et au besoin de vous inviter à consulter d’abord votre médecin.
Établir un bilan ostéopathique est possible à n’importe quel moment de l’année. Votre praticien n’est pas là pour vous trouver des maladies mais pour évaluer la cohérence du fonctionnement général de votre organisme.
Le plus simple est de réaliser régulièrement une visite de contrôle, cela évite au corps de mettre en place des compensations qui parfois peuvent à posteriori devenir plus complexes à traiter.

L’inflammation est une réaction naturelle du corps quand celui-ci tente de se rééquilibrer, cela peut être parfois inconfortable.
La prescription d’anti-inflammatoires de votre médecin couplée à un traitement ostéopathique constitue l’un des traitements les plus efficaces qui soient pour soutenir ce processus et le rendre plus supportable. L’ordre des traitements influence beaucoup le délai de guérison, et les personnes que vous consultez vous aideront à trouver la solution qui vous convient.

Quand on traite un endroit du corps cela favorise localement le retour à une meilleure physiologie. Les changements qui se produisent alors sont sous le contrôle de l’organisme, et des symptômes aigus peuvent éventuellement apparaître. Un tissu qui effectue un changement en lui-même manifeste des signes pendant toute la durée de sa guérison.
Parfois cela n’est pas confortable mais sachant que l’organisme sait exactement ce qu’il a à faire il faut lui faire confiance.

Un nouveau-né est logiquement soumis à l’influence de la grossesse et à la qualité des circonstances de l’accouchement. Consulter un ostéopathe rapidement c’est permettre au bébé de se déployer dans les meilleures conditions.
La maman ayant mis son corps au service de la grossesse, il est lui aussi soumis à rude épreuve. Vérifier dans les meilleurs délais son état général c’est favoriser sa récupération et donc sa disponibilité avec son enfant.

Pour faire simple, comme dans une boîte à outils, il existe pour un ostéopathe tout un éventail d’approches qu’il peut utiliser au cours des traitements.
Certaines techniques directes, comme les manipulations vertébrales, peuvent produire un éventuel “craquement” au cours de leurs exécutions.
Elles représentent un des aspects techniques les plus connu de l’Ostéopathie, mais en réalité il en existe beaucoup d’autres. Un ostéopathe possède en général plusieurs “outils”, lesquels varient en fonction de ses formations.
Mais en définitive,  quel que soit “l’outil” utilisé, le but reste le même, c’est-à-dire permettre au corps d’exprimer un meilleur équilibre et recouvrer son état de santé.

La future maman peut au cours de sa grossesse présenter quelques signes d’inconfort, heureusement ce n’est pas systématique.
Plus le bébé grossit, moins il a de place, c’est pourquoi un contrôle préventif permet de veiller à la bonne mobilité de toutes les articulations de la maman.
C’est un peu comme si on s’occupait du contenant sans toucher au contenu.
En général, consulter au sixième mois de grossesse, puis deux à trois semaines avant le terme semble convenir, cependant il ne faut pas hésiter à demander l’avis de votre praticien.
Il existe également des approches spécifiques pour optimiser l’accouchement.

La douleur fait partie des signaux émis par le corps pour nous alerter. De formes et de caractéristiques très variables, elle permet au praticien d’affiner sa compréhension et peut l’aider à orienter son traitement.
Toutefois le symptôme n’étant pas la cause, il vaut mieux éviter de se jeter sur la zone douloureuse en première intention.
Souvenez-vous que le corps dans son ensemble n’est pas une machine, mais un organisme vivant d’une complexité infinie, d’où la grande difficulté pour tous les praticiens d’expliquer simplement aux patients certains symptômes.

Comme dans n’importe quelle profession le danger apparaît quand on dépasse les limites de ses compétences.
L’Ostéopathie n’échappe pas à ce principe bien sûr, c’est pour cela que le dialogue entre l’ostéopathe et le patient doit être très clair.
Le traitement sera d’autant plus efficace s’il repose sur une confiance réciproque, alors n’hésitez pas à donner à votre praticien les informations et les antécédents médicaux qui pourraient lui être utiles.

Nous sommes tous des êtres humains avec des activités souvent bien différentes. Chez le sportif la sollicitation du corps est spécifiquement liée à la discipline pratiquée et à l’intensité de sa répétition.
Rien ne remplacera jamais le temps de repos pour se réparer après une blessure, cependant chez le sportif consulter régulièrement un praticien lui évite de se blesser et lui permet de rester performant.
Chez le jeune enfant et l’adolescent il est très important de faire un contrôle régulier, surtout si leur pratique concerne un sport assez physique.

Posez-nous vos questions ici